Église en Périphérie : édito de Monseigneur Pascal Delannoy

20 septembre 2018

La démarche « Église en périphérie » sort son troisième rapport ce jeudi 13 septembre 2018 sur « l’Église et l’enfance ». Édito de Monseigneur Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis et vice-président de la Conférence des évêques de France

Les enfants seraient-ils les oubliés de l’Église ? Il suffit de tendre l’oreille et d’ouvrir les yeux pour découvrir qu’il n’en est rien ! Chaque année des milliers de catéchistes se mettent à leur service pour leur faire découvrir, dès l’âge de 7-8 ans, l’Évangile de Jésus Christ. Un peu partout, avec la complicité de leurs parents, des initiatives se multiplient pour l’éveil à la foi des tout-petits. Les mouvements ne sont pas en reste ! Qu’il s’agisse du scoutisme, de l’Action catholique de l’enfance, du Mouvement eucharistique des jeunes – pour ne citer que ces trois là – les propositions ne manquent pas pour les 6-11 ans ! On pourrait également évoquer les patronages qui connaissent une nouvelle jeunesse. N’oublions pas, enfin, la place originale de l’Enseignement catholique dont les écoles sont pour beaucoup d’enfants et leurs familles le seul espace de rencontre avec l’Église. Rien d’étonnant alors à ce que le sondage réalisé par « Opinionway » révèle que 51% des parents déclarent que leur enfant fréquente au moins une structure de l’Église catholique.

Comment ne pas se réjouir d’un tel foisonnement d’initiatives ? Elles nous encouragent à aller plus loin, à nous déplacer aux périphéries géographiques et existentielles pour y découvrir des initiatives peu connues ou inconnues en raison de leur singularité et de leur discrétion ! Aller plus loin, c’est ce à quoi nous encourage ce 3e rapport sur la présence de l’Église aux périphéries consacré à l’enfance. Au fil des pages, des personnes passionnées vous feront entrer dans des lieux aussi divers qu’un hôtel social, le parloir d’une prison, une maison d’accueil, une école rurale, un patronage, une communauté « Foi et lumière »… Leurs témoignages illustrent bien ces propos du Père Bruno-Marie Duffet : « Les enfants des périphéries connaissent et reconnaissent celles et ceux qui sont dignes de confiance et qui ont une présence et une action fidèles à leur égard… Lorsqu’ils voient une équipe qui vient régulièrement et qui les soutient de manière pacifique et respectueuse, ils entrent dans un projet où chacun peut apporter sa pierre. » Dans les périphéries géographiques ou existentielles, même s’il reste beaucoup à faire, les enfants ne sont pas les oubliés de l’Église : il sont accueillis, écoutés, accompagnés jusqu’à devenir acteurs de paix et de fraternité !

14 octobre 2016 : Portrait de Mgr Pascal DELANNOY, évêque de Saint-Denis (93), France